Accueil > Dossier Santé > Le Cancer par David Servan-Schreiber

 

Le Cancer par David Servan-Schreiber

jeudi 19 juillet 2012

 

Voici un résumé de la conférence du 11/2009

.

style='float:left; width:450px;'>
A partir d’un certain âge tout le monde a des cellules cancéreuses , et chacun d’entre nous a des facteurs, des expositions qui servent à promouvoir la croissance des cellules cancéreuses et ¼ dans nos pays occidentaux développera un cancer.

Qu’est ce qui empêche les défenses naturelles d’accomplir leur travail ?

A partir de la deuxième guerre mondiale les cas on augmente et ceci même chez les enfants, dont il y a un problème de fond dans nos sociétés. Ça touche surtout les pays occidentaux et développés, Amérique du Nord, Australie, Europe, les épargnés sont l’Afrique, l’Inde, la Chine.

Dans des régions entières de Chine on a été incapable de trouver le moindre cancer du sein. Ce n’est pas une histoire d’immunité de race mais de mode de vie, car on s’est rendu compte que des chinoises vivant aux USA avait des cancers du sein.

Le mode de vie bascule en 1945 sur les facteurs suivants :

- Sucre
- Graisses alimentaires (omega6 –trans) hydrogénés
- Pollutions chimique
- Activité physique
- Réseau social

Problème de sucre :

Les cellules cancéreuses ne peuvent se nourrir que de sucres, contrairement à d’autres. Sont friandes de sucre.
La consommation de sucre raffiné a explosée. Le sucre blanc raffiné est du saccharose et rien d’autre

Au XIX siècle la consommation de sucre raffiné était de 5kg par pers/an en 2000 on est à 37 kg par pers/an (en Fr) aux États Unis 70 kg par pers/an.

Par où passe ce sucre blanc ? par exemple dans une cannette de coca-cola qui contient 12 sucres.

Une étude a fait remarquer que l’augmentation dans les années du taux de sucre dans le sang correspond à la quantité de la croissance du nombre de femmes atteintes du cancer du sein.

Les graisses alimentaires :

Biscuits, pâtes à tartes, pizzas, viennoiseries … contiennent de nouvelles graisses (des graisses hydrogénées ou graisses trans).
Les acides gras essentiels les plus importants sont les omega 3 et 6 et le corps ne peut pas les fabriquer, ils doivent être apportés par notre alimentation.

=> Les omega 6 (mais, tournesol, huiles trans, produits animaux en batterie …) donnent des facteurs inflammatoires, augmentent la coagulation du sang, stimulent la croissance des cellules. Les seules cellules qui peuvent grossir si ont les stimulent sont les cellules cancéreuses et les cellules graisseuses.

=> Les omega 3 (huile de lin, légumes verts, noix, poissons et animaux bio) limitent l’inflammation dans le corps, fluidifient le sang, et régulent la croissance des cellules. Le cerveau pour son bon fonctionnement a besoin d’omega3.

Actuellement dans l’alimentation occidentale le rapport entre les deux et de 15 pour 1. 15 pour les omega6 un déséquilibre important

Les acides gras omega6 ont explosés dans notre alimentation depuis que nos animaux de ferme ne se nourrissent plus dans les pâturages, herbe qui contenait des omega3, mais mangent du maïs et du soja qui contiennent des omega6.

L’alimentation industrielle utilise beaucoup des graisses contenant des omega6 et utilise des farines raffinées.

Les aliments raffinés n’apportent que des "calories vides" car très appauvries de vitamines et oligo-éléments. Il est médicalement absurde de raffiner des aliments car alors, leurs calories et leurs matériaux nutritionnels se comportent en parasites plutôt qu’en alliés. Le but principal de cette pratique est de prévenir l’altération de ces aliments, en supprimant des substances réactives et ainsi de pouvoir les stocker facilement. Ils sont préjudiciables à long terme : ils favorisent les maladies de surcharge et, pour certains d’entre eux, le processus de cancérisation.

Lorsqu’on mange des céréales raffinées, un pourcentage élevé d’amidon est très vite transformé en sucres simples, qui s’intègrent dans le flux sanguin presque aussi rapidement que le sucre blanc raffiné. Le traitement de tout ce sucre fatigue le pancréas et/ou les glandes surrénales et provoque les mêmes réactions diabétiques/hypoglycémiques que celles du sucre raffiné.

Le sucre et les céréales raffinées sont les deux aliments qu’on a le plus de mal à supprimer de l’alimentation, car ceux-ci exercent un puissant effet d’accoutumance. Puisque les céréales raffinées ne procurent aucune satisfaction au niveau cellulaire, le corps demeure affamé, continuant de réclamer des nutriments adéquats pour apaiser sa faim. Cela peut conduire à la boulimie !

 

 

 

 


 


 

Recevez les infos de Chrysalide

Votre E-Mail :

inscription   désinscription




Dans la même rubrique


- Petition : vaccin obligatoire DT-Polio, un scandale d’Etat
- Plainte contre le vaccin Gardasil
- Désinformation médicale à grande échelle
- Du pain, oui mais quel pain ?
- Sida : un traitement préventif bientôt sur le marché ?!!!
- Dr. Nicolas PROUPAIN : Le lien corps-esprit
- Pétition pour une opération Mains-Propres
- Solutions locales pour un désordre global
- Kokopelli, Biodiversité sacrifiée ?
- OGM, les enjeux
- Combat du Dr. Didier Moulinier
- La mémoire de l’Eau
- Soigner le cancer autrement
- VIH = SIDA : info ou intox ?
- Sida : HOUSE of NUMBERS et les 10 plus gros mensonges
- Luc Montagnier, prix Nobel de médecine, parle du sida...
- Quelle Eau buvons-nous ?
- Un marketing de folie : les pilules du bonheur
- Masaru Emoto : Messages de l’Eau
- Le Cancer par David Servan-Schreiber


Accueil > Dossier Santé > Le Cancer par David Servan-Schreiber
© Chrysalide Bien-être  | Conception L. Bonnet | Me Contacter || Espace privé | |