Accueil > Compléments bien-être > Le chrome

 

Le chrome

mardi 10 décembre 2013

 

Le chrome a une fonction essentielle dans l’organisme : il agit sur le métabolisme de l’insuline.

Il favorise la liaison de l’insuline avec son récepteur et facilite ainsi l’assimilation du sucre glucose par les cellules. Il permet donc la régulation du taux d’insuline dans le sang.

Aujourd’hui, l’explosion du nombre de diabétiques en fait l’une des plus visibles "maladies de civilisation". C’est d’autant plus inquiétant que, si une certaine proportion de la population est diabétique avérée, une proportion bien plus grande se trouve en excès de glucide sanguin permanent.

C’est dû en partie à une surconsommation de glucides, mais aussi à leur mauvaise assimilation.

Si bien qu’il est tout à fait possible d’être en excès glucidique, voire même diabétique, tout en ayant une consommation modérée de glucides.

La capacité de production de l’insuline est très variable suivant les individus. Elle est notamment le résultat de l’hérédité, de l’hygiène de vie. S’il est, de ce fait, assez difficile d’avoir un impact direct sur la production d’insuline, il est facile d’en avoir un sur son assimilation. La présence d’un oligo-élément, le chrome, en quantité et qualité suffisantes, va permettre une assimilation optimale.

Attention, comme pour les minéraux, les oligo-éléments ont des efficacités très différentes suivant qu’ils sont présents sous une forme plus ou moins biodisponible (la capacité de l’organisme à utiliser un élément).

Le chrome s’avère particulièrement biodisponible sous forme de picolinate.

L’excès de sucre dans le sang va générer notamment fatigue, irritabilité, envies excessive d’aliments sucrés (du fait de la mauvaise assimilation), production de graisse, diabète, etc.

Mais là où le chrome prend toute son importance, c’est que l’action de l’insuline est en réalité grandement sous-estimée !

Elle est, certes, l’hormone qui permet au glucose de pénétrer la membrane de la cellule, mais elle est aussi celle qui permet la pénétration des acides gras (lipides), ainsi que des acides aminés (protéines).

Elle n’est ni plus ni moins que l’hormone de la nutrition ! Sans elle pas d’assimilation des éléments essentiels au fonctionnement de la cellule, donc de l’organisme.

Longue est donc la liste des déséquilibres et des symptômes que son dysfonctionnement engendre. L’on peut notamment citer, avec ceux vus plus haut : ostéoporose, anémie, impuissance, frilosité, aménorrhée, fonte musculaire, etc.

Attention !, car il ne faut surtout pas drastiquement restreindre sa consommation d’aliments glucidiques (céréales, farineux, féculents) : ils sont les carburants du corps, la base de sa capacité d’assimilation. Ils sont donc indispensables à chaque repas, en quantité suffisante.

Il est, par contre, en cas d’excès, conseillé de réduire les quantités, de manger des aliments glucidiques de bonne qualité (des aliments biologiques, avec une bonne cuisson et une bonne eau de cuisson), et de favoriser l’assimilation par un apport régulier en chrome, bien sûr sous forme alimentaire (notamment levure de bière, foie de veau) et surtout en supplémentation (notamment le picolinate de chrome).

Source : La Santé Naturelle

 

 

 

 


 


 

Recevez les infos de Chrysalide

Votre E-Mail :

inscription   désinscription




Dans la même rubrique


- Pain sans gluten MAP
- Nettoyage foie/vésicule biliaire du Dr Hulda Clark
- Le chrome
- Les élixirs floraux
- Les huiles essentielles indispensables pour votre famille
- Sirop de navet ou radis noir idéal contre la toux
- Nettoyage écolo de sa maison
- Stevia : edulcorant naturel
- Sel raffiné et non-raffiné
- Synergie pour grippes, bronchites, rhumes ...
- Huile anti-douleurs et anti-inflammatoire


Accueil > Compléments bien-être > Le chrome
© Chrysalide Bien-être  | Conception L. Bonnet | Me Contacter || Espace privé | |